Mais pourquoi ne le disent-ils pas ?

Mais pourquoi ne le disent – ils pas ?
Mon épouse et moi avons séjourné +/- 15 fois en Espagne, à Toro, près de Salamanca. Nous aimons cette petite ville mais nous n’en parlons pas trop autour de nous car sinon les touristes vont rappliquer et Toro ne sera plus Toro. Donc, vous oubliez Toro : il n’y a rien à voir à Toro, c’est un vrai bled !
Et cependant, pour être honnête, je dois bien avouer que Toro regorge de mille trésors qui devraient attirer du monde : des monuments historiques, des églises, des couvents et monastères, des petites rues pittoresques, une vue imprenable sur la « Vega del Duero », mais aussi les vins de Toro, les asperges de Toro, les fromages de Toro, l’hôtel Juan II à recommander, et bien d’autres choses agréables, belles et ou bonnes que vous pourriez découvrir aussi.
Mais voilà, les gens de Toro ne s’en rendent même plus compte. Pour vivre heureux, vivons cachés. L’idée de faire de la promotion pour leur ville, ses trésors cachés, ses ressources vinicoles ne leur vient pas à l’esprit.
Et moi, cela m’a toujours énervé, même en vacances ! Déformation professionnelle probablement : je n’ai jamais compris pourquoi les sociétés qui ont de bons produits ou qui offrent de bons services à des prix corrects ne le disent pas. J’ai souvent constaté que dans le commerce – dans les grandes foires internationales – il y a autant de personnes qui essaient de vendre que de personnes qui essaient d’acheter. Le problème, c’est qu’elles s’ignorent ou ne font pas grand chose, ou pas assez, pour se rencontrer et pour établir des relations bénéfiques aux 2 parties.
Suite aux évenements dramatiques récents, plusieurs villes se plaignent du manque de touristes. Bruxelles en fait partie. C’est donc l’occasion de relancer la machine, de faire découvrir et redécouvrir Bruxelles, même à des anciens Bruxellois. Avez-vous vu ces dernières semaines des offres spéciales d’hôtels, de restaurants, de lieux culturels, etc..? Moi, pas ! Et ce qui est vrai pour Bruxelles, l’est aussi pour d’autres villes.

Laisser un commentaire