La   » paraskevidékatriaphobie « 

Un homme signale à son épouse : « Chérie, cette année, Noël tombe un vendredi ». Et son épouse ( pas nécessairement une blonde ! ) atteinte de paraskevidékatriaphobie lui répond :  » J’espère au moins, que ce ne sera pas un vendredi 13 ! « 

Instruit(e) comme vous l’êtes,  j’hésite à vous rappeler que la paraskevidékatriaphobie, c’est tout simplement avoir la phobie du vendredi 13. Certaines personnes l’ont. Elles sont certaines qu’il va leur arriver quelque chose de grave. Elles restent cloîtrées chez elles, ou évitent de trop circuler. Tant mieux, on roulera mieux !

Et bien entendu d’autres personnes n’ont absolument pas cette phobie, ne croient vraiment pas que le vendredi 13 est un jour spécial, elles ne sont pas du tout superstitieuses. J’en suis…  mais je vais tout de même me payer un billet du Super Lotto Extra de ce vendredi 13 janvier 2017. Ce serait idiot que ce vendredi 13 me fasse rater le gros lot !

PS : Le mot paraskévidékatriaphobie vient du grec moderne παρασκευή (vendredi), δεκατρείς dekatreis (treize) et phobos ( phobie)

Laisser un commentaire