Des voeux pour 2017 : Quel sera votre job ?

Vous qui me lisez, qu’allez-vous être en cette nouvelle année ? Quel est le métier que vous allez privilégier ?

Sachez qu’on aura besoin, tout au long de cette année, de déménageurs d’habitudes et de prêt à penser. On aura besoin de transporteurs de rêves, et d’ajusteurs de la réalité. On aura besoin d’accoucheurs d’idées neuves et d’administrateurs de Bien.
On aura besoin de brasseurs d’étoiles, et de médecins de l’âme qui prendront soin des cœurs. On aura besoin d’électriciens qui mettront de la lumière et de profs de compta pour nous apprendre à compter les uns sur les autres.
Notre monde aura besoin de gardes-champêtres qui prendront soin de la planète, de gardiens de phare pour que personne ne se perde dans les tempêtes de la vie.
De jardiniers d’espérance, on aura grand besoin !
On aura besoin de paysagistes qui re-dessineront les allées de nos jardins, de peintres qui redonneront de la couleur à ce monde souvent gris, de poètes qui feront danser les mots et d’infirmiers qui panseront d’autres maux.
Et de danseurs qui entraineront le monde dans une fête sans fin, et de sportifs qui courront dans les rues pour y porter de bonnes nouvelles.
Et si, à certaines heures, la vie devient trop brûlante, on aura besoin de sapeurs pompiers capables d’éteindre les incendies.
En 2017, on aura aussi besoin de gens qui ne font rien, mais qui seront seulement là pour le bonheur d’être là, avec d’autres, et de partager ce qu’ils sont. C’est aussi un métier.
C’est sûr, on aura aussi besoin de serruriers pour ouvrir les portes fermées, et de fontainiers pour capter les eaux vives, et d’urbanistes pour inventer la ville de demain…

A la Chambre des Métiers, chacun trouvera de quoi être.
Il y aura du travail pour tous.

Je vous souhaite, en 2017, d’exercer le métier qui donnera vie à d’autres et vous mettra en joie.
Et d’entendre pour vous ce que Madeleine Delbrêl disait : « Ne travaille jamais pour un pain qui ne soit pas aussi du soleil ».
Et tout le reste est secondaire.                                Raphaël Buyse

Extrait d’un message du 31 décembre 2016 de Raphaël Buyse paru sur son blog « Résonances « :  raphaelbuyse.wordpress.com

Laisser un commentaire