Ouvrir les yeux !

 

Ouvrir les yeux !

« Mon corps est vieux, mais pas mes yeux. Je regarde toujours les choses comme si elles étaient neuves…   »  *

Regarder les choses comme si elles étaient neuves, c’est souvent un apport de créativité et de dynamisme. A force de pratiquer le même métier, de vivre dans le même environnement, avec les mêmes collègues, de voir les mêmes clients, avec des produits à première vue semblables, et cela pendant de nombreuses années, on risque d’être blasé(e), La routine finit par s’installer, la morosité aussi. La pire des choses, c’est quand plus rien ne vous étonne. « Si cela nous arrive, est-ce grave, Docteur ?  » La réponse est oui !

J’ai toujours été sidéré par des collègues qui, après la visite d’une grande foire internationale, osaient affirmer au bout d’une journée : « Il n’y a rien dans cette foire ! « . Comment est–il possible de parcourir des kilomètres à travers les stands des exposants et de ne pas découvrir un article intéressant ou même une idée originale et nouvelle ?

Chaque jour – simplement en ayant la volonté de regarder les choses comme si elles étaient neuves – nous avons la possibilité de nous ressourcer, de découvrir une idée ou l’autre qui donnera un peu d’éclat à notre journée, qui débouchera sur une activité nouvelle, un nouveau client, un nouveau produit, ou qui tout simplement nous fera du bien, ce qui compte aussi !

Quelles que soient nos activités, nous devons entretenir cette flamme de créativité et empêcher son extinction. Rien n’est plus fragile qu’une nouvelle idée qu’il faut proposer et faire accepter. Ceux qui lancent de nouvelles idées sont souvent considérés  comme des perturbateurs, des gens pas très sérieux, dont il faut canaliser l’ardeur et les idées farfelues.  Et pourtant, c’est cette petite dose de folie et de non-conformisme qui est souvent à la base des grands succès.

*Phrase attribuée à la maman de Herman Van Rompuy, ex – 1er Président du Conseil européen et Premier ministre belge.

Laisser un commentaire