Contenant et Contenu

Contenant et Contenu

Chez Superquinn* une cliente fit un jour remarquer à Fergal Quinn, le fondateur et patron de cette chaîne irlandaise de supermarchés, que chaque soir le  » Salad Bar » du rayon Traiteur présentait des plats quasiment vides et que la présentation n’avait rien de plaisant.

‘’C’est notre fierté, Chère Madame’’, lui répondit Fergal Quinn, Nous ne vendons que des produits préparés le jour-même et donc le soir nous avons moins de stock. La présentation qui vous désole n’est que le reflet de notre politique de fraîcheur’’  La cliente lui répondit :  » C’est affreux ! Quand un plat est à moitié vide, mettez son contenu dans un plat plus petit. Lorsque celui-ci sera de nouveau à moitié vide, optez pour un plat encore plus petit, et ainsi de suite. Vos plats seront toujours bien remplis et votre présentation n’en sera que plus attractive ! «  C’était en effet la solution !

C’est tout le problème du « Contenant » et du « Contenu ».  Si le « Contenant » est trop grand ou est mis trop en valeur par rapport au « Contenu », ce dernier perd tout son impact.

Il y a quelques mois, mon épouse et moi avions repéré dans le Sud de la France un resto – boucherie ne proposant que des produits paysans. Le site internet très bien réalisé décrivait toute la philosophie du concept. Sur place, nous avons été séduits par l’ambiance, le cadre, l’accueil du personnel et par une splendide carte avec de multiples propositions et formules. Voilà pour le               ’‘Contenant’’. Quant au ‘’Contenu’’, déception totale : bon mais pas grand-chose dans l’assiette, le tout pour un tarif à tendance gastronomique ! Je dois cependant avouer que j’ai dégusté dans ce resto spécialisé en viande le meilleur Baba au rhum de ma vie !

Attention, ma perception n’est pas celle de tous les clients. En consultant Tripadvisor, je constate que les avis sont partagés. Sur 664 clients, 355 donnent une cotation : « Excellent et Très bien », et 309 une cotation : « Moyen, Médiocre, et Horrible ». Les avis sont donc très partagés mais à la place du patron de ce resto, je m’interrogerais tout de même : ‘’N’ai-je pas donné trop d’importance au ‘’Contenant’’ par rapport au ‘’Contenu’’, ce que le client trouve réellement dans son assiette et ce qu’il retiendra de son passage ?

*Extrait de « Crowning the Customer. Fergal Quinn (O’Brien 1990) La chaîne Superquinn fondée en 1960 par Fergal Quinn a été revendue en 2005 et appartient aujourd’hui à ‘’The Mugnant Group Pic’’. Superquinn est devenu Super Valu.  ( Wikipedia)

Laisser un commentaire